X
    Categories: BlogTrucs & astuces

Nouvelle année, meilleure personne: comment prendre de bonnes résolutions?

Avec l’arrivée d’une nouvelle année, rien de mieux que de prendre de nouvelles résolutions. Des résolutions pour être plus productif, plus proactif dans la recherche du métier de ses rêves (ou du bon programme d’études) bref, pour être plus smatte… mais être smatte ou SMART? Là est la question!

En plus d’être mentor sur Academos, j’ai de nouveaux défis pour 2018 (nouveau poste à la SAAQ, inscription à un programme de MBA à l’Université Laval), j’ai décidé de réaliser trois résolutions :

  1.      Je ne prendrai pas plus de deux liqueurs par jour;
  2.      Je lirai un livre d’au moins 100 pages chaque semaine;
  3.      Je ferai tout mon possible pour avoir une bonne note.

Tu te dis sûrement que j’ai une motivation de feu! Et tu n’as pas à 100% tort

 

 

En fait, si tu regardes de plus près mes objectifs, tu en trouveras un qui n’est pas SMART.

Smatte, comme dans « être smatte » ?

 

Hé non ! On dit qu’un bon objectif (ou une bonne résolution dans notre cas) doit être SMART, c’est à dire :

  •         Spécifique : un objectif spécifique doit être en lien direct avec la personne chargée de réaliser l’objectif : il doit être personnalisé. L’objectif c’est pour toi, pas pour le voisin;
  •         Mesurable : un objectif mesurable doit être quantifié ou qualifié. Pour réaliser un objectif, la définition d’un seuil est nécessaire afin de savoir quel est le niveau à atteindre, la valeur de la mesure à rencontrer. Dans les exemples, les deux liqueurs (j’aurais dû mettre plus finalement…) ou les 100 pages à lire;
  •         Atteignable : un objectif acceptable est un objectif suffisamment grand, ambitieux pour qu’il représente un défi et qu’il soit motivant. Ne boire qu’une liqueur par mois n’était pas un objectif très ambitieux, et était en fait, franchement perdu d’avance. Mais pour moi, n’en boire que deux par semaine est un vrai défi;
  •         Réaliste : un objectif réaliste est un objectif pour lequel le seuil du réalisme est défini. Par exemple, lire un livre de 2000 pages par semaine aurait été trop grand, donc à la fois inatteignable et irréaliste. Je vous entends penser que deux liqueurs n’est pas réaliste non plus… mais ça, c’est une autre histoire;
  •         Temporellement défini : un objectif temporellement défini est délimité dans le temps : une date butoir avec, éventuellement, des dates intermédiaires. Dans les exemples, soit par jour ou par semaine.

Ainsi, mon objectif « Je ferai tout mon possible pour avoir une bonne note » ne respecte pas les règles Mesurable (rien à mesurer : qu’est-ce qu’une bonne note ?), ni Atteignable (difficile d’atteindre un objectif qui n’est pas mesurable), ni Temporellement défini (aucune notion de temps). Ça, ça me prouve que je dois retravailler cette résolution.

Et toi, quelles sont tes nouvelles résolutions pour cette année ? Tout le monde en prend et ce n’est pas tout le monde qui les respecte, mais comme dit le proverbe, « Vaut mieux une p’tite résolution que pas de résolution du tout !« 

 

J’en ai une à te suggérer: s’inscrire sur Academos maintenant et contacter au moins 3 mentors. C’est spécifique, mesurable, atteignable (encore plus facilement en téléchargeant l’application), réaliste et temporellement défini.

 

 

André Marcotte :