X
    Categories: Corporatif

Pourquoi les entreprises devraient investir plus en persévérance scolaire?

Nous avons entendu plusieurs statistiques sur le décrochage scolaire cette semaine : qu’un jeune sur quatre n’obtient pas son diplôme d’études secondaires avant ses 20 ans, que le décrochage coûte annuellement près de 2 milliards de dollars à la société. Il y  en a une dont on n’ a pas parlé : 40% des jeunes qui arrêtent leurs études après leur 5e secondaire décrochent parce qu’ils n’ont pas de but professionnel. C’est ce qui aurait pu arriver à Joey, un élève en 5e secondaire à Sept-Iles et utilisateur d’Academos.

Faire du Québec une société scolarisée, qualifiée et prospère

Son témoignage décrit la réalité de nombreux jeunes: « Avant que ma mère me parle d’Academos, je ne savais pas où je voulais aller dans la vie. À vrai dire, je m’en foutais un peu. Mes notes à l’école ont vraiment chuté et je n’avais plus de but. Un soir, je me suis inscrit sur le site et j’ai commencé à échanger avec un mentor, puis deux, puis trois. Les mentors étaient super open et ne me jugeaient pas. Ils répondaient à mes questions et j’avais presque hâte de voir les réponses. J’ai parlé à un mentor qui m’a dit qu’il avait lâché l’école très jeune parce qu’il n’avait pas de but. Puis un jour, il a opté pour un métier et tout s’est mis à bien aller. J’ai toujours retenu ça : que c’est en ayant un but que je vais être meilleur à l’école. Depuis, je ne suis pas un bolé, mais mes notes sont meilleures et je sais que je dois me forcer si je veux être accepté pour mon DEP. »

En résumé : quand on sait où on s’en va, c’est facile d’être motivé.

Pour faire du Québec une société scolarisée, qualifiée et prospère, pour répondre aux besoins de relève, chaque jeune doit être accompagné individuellement pour se sentir moins seul dans ses décisions.

Rendre l’orientation passionnante

En 2014, nous avons lancé le premier réseau social au monde, pour s’orienter.  En utilisant les technologies, présentes dans toutes les poches, en parlant des vraies affaires et avec le bon ton, nous sommes convaincus que l’orientation peut être passionnante. En utilisant Academos, les jeunes sont aisément en contact avec des mentors, avec d’autres jeunes ou avec des employeurs. Leur expérience dans la plateforme part des intérêts de chacun. Si tu es manuel et que tu aimes démonter le grille-pain de tes parents, la plateforme te proposera des mentors en électronique ou en mécanique d’ascenseur. Si tu souhaites devenir designer web, la plateforme te guidera vers les établissements scolaires qui offrent le programme d’études. Academos propose des missions à accomplir qui incitent le jeune à participer au mentorat, aux groupes de discussion ou à bâtir son portfolio.

Academos est un réseau social et une marque en plein essor dont la promesse parle aux jeunes : l’important dans la vie est de faire ce qu’on aime. Près de 38 000 jeunes de partout au Québec y sont inscrits, de même que 1 900 mentors et 400 établissements d’enseignement. Plus de 28 000 jumelages entre mentorés et mentors ont été réalisés.

Aujourd’hui, s’ajoutent 25 organisations audacieuses qui joignent la Coalition Academos.

Une mobilisation sans précédent autour de l’avenir des jeunes

Avec la Coalition pour la persévérance scolaire, nous créons une mobilisation sans précédent d’entreprises et d’organisations ayant à cœur l’avenir des jeunes et désireuses de leur offrir des modèles inspirants par le biais du mentorat. Chacune d’entre elles s’engage à recruter un minimum de 10 professionnels dans son secteur, ce qui contribuera à notre objectif de recruter 600 mentors cette année. Ces mentors aideront ensuite les jeunes à identifier et à réaliser le métier de leur rêve.

Parallèlement, cette Coalition contribuera à faire connaître les besoins des jeunes dans les milieux de travail et à mieux accueillir cette génération qui s’apprête à entrer sur le marché du travail.

En joignant la Coalition d’Academos, si nombreux et avec un réel empressement, ils concrétisent leur  désir de se connecter aux jeunes, de connaître leur réalité et de parler leur langage.

Qu’attendez-vous pour suivre leur exemple ?
Joindre la coalition

aca-admin :