Tu as le choix de ne pas faire de choix. Voici comment.

--

giizsko7guk-bonnie-kittle

As-tu parfois l’impression d’avoir trop de passions? T’intéresses-tu à un paquet de choses différentes? Abandonnes-tu facilement ou rapidement certains projets que tu entreprends par soudain manque d’intérêt?

Si tu as répondu « oui » à l’une ou l’autre de ces questions, sache, mon ami, que je te comprends.

Et avec la période des inscriptions au cégep et à l’université qui arrive à grands pas, je fais plus que simplement te comprendre : je sympathise. Je sympathise, car tu es probablement en train d’angoisser grave parce que tu juges complètement stupide le fait de devoir choisir UNE SEULE avenue.

Pourquoi faut-il se limiter à un seul métier? Pourquoi devoir faire un choix, alors que la vie a tant à offrir?

En voilà des questions intéressantes.

Mais comment réagirais-tu si je te disais que personne n’est obligé de toujours faire la même chose? En effet, tu as le choix de ne pas faire de choix. Voici comment.

1. Lance-toi des défis variés.

Professeur, optométriste, journaliste, chef cuisinier… tous ces métiers t’intéressent, et c’est loin d’être négatif. Tu as tout ce qu’il faut pour créer ton propre métier : entame des projets, lance-toi en affaires, ouvre une coopérative, part un mouvement social… Donne-toi des responsabilités qui seront à la hauteur de tes besoins et qui répondront à ton désir de variété, de nouveauté et de défis.

2. Valorise le travail en équipe

T’entourer de gens motivés aux profils variés t’aidera à croître et à nourrir ton esprit d’expertises, d’approches et de façons de concevoir le monde du travail. Pourquoi ne pas t’orienter en gestion de projet et travailler ainsi avec un paquet de spécialistes? Qui sait, peut-être que dans une même journée, tu pourras travailler avec des agronomes, des webmestres ou même des soudeurs sous-marins!

3. Profite de ta grande capacité d’apprentissage

L’apprentissage rapide est l’un des super-pouvoirs des gens aux multiples passions. Si ça se trouve, tu n’as donc pas peur d’être débutant dans un domaine ou de faire des expériences qui s’éloignent de ta routine. Tant mieux! Peu importe le métier que tu choisiras, tu pourras combler tes journées de travail par des formations connexes ou des cours complémentaires. Deviens prof de yoga, apprends l’arabe, suis un cours de peinture… Tu verras, ça pourra même t’être bénéfique professionnellement au quotidien!

4. Écoute tes besoins et embrasse le changement

Il est essentiel que tu te souviennes d’une chose : rien ne t’oblige à travailler au même endroit pendant 40 ans. Les temps changent et de plus en plus, les gens butinent d’une entreprise à l’autre et même, d’une fonction à l’autre. Au fil de ta carrière, assure-toi donc de ne manquer aucune opportunité et surtout, saisis-les lorsqu’elles passent.

Finalement, fais confiance à la vie et remercie-la de t’avoir fait le don d’une personnalité ouverte, confiante et pleine de potentiel. T’sais que Léonard de Vinci était à la fois peintre, scientifique, ingénieur, sculpteur, poète, philosophe et écrivain? Et si je me souviens bien, il s’en est plutôt bien sorti. 😉

Merci à Anne-Marie Lefebvre, conseillère principale en engagement et fidélisation des utilisateurs chez Academos, pour ses idées et son expertise! 🙂

Le sujet de cet article t’a interpellé? Consulte aussi : « 4 étapes inévitables avant de faire le bon choix de carrière ».

Au fait, il y a une solution encore plus radpide, contacte un mentor Academos pour préciser tes choix.

Les opinions exprimées dans cet article  ne sont pas nécessairement celles d’Academos.

signature-Midorie

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification
avatar
wpDiscuz
Merci à nos partenaires