X
    Categories: HistoiresMétiers

Alexie Lebreux : Des communications jusqu’à l’ingénierie



Alexie Lebreux ne se doutait pas qu’à force de travailler avec la bande de passionnés du club Rockets, elle deviendrait tôt ou tard elle aussi passionnée….  Tellement en fait, qu’elle a même été jusqu’à quitter son baccalauréat en communication pour un programme de Génie mécanique à l’École de Technologie Supérieure. Découvre toute l’histoire.


En quoi étudies-tu?

J’étudie présentement au cheminement universitaire en technologie (Cursus) depuis septembre 2013. Le cursus est une année de mise à niveau technique pour les étudiants souhaitant accéder au baccalauréat en génie n’ayant pas fait de technique au cégep – ce qui est mon cas. J’ai fait sciences de la nature au cégep. Toutefois, je suis impliquée dans le domaine de l’ingénierie depuis septembre 2013 avec le club RockÉTS, soit un an avant mon inscription officielle à l’ÉTS. Je débuterai officiellement mon baccalauréat en génie mécanique dès le mois d’avril. J’ai la chance de connaître énormément le milieu vu mon implication.

Quel est le projet RockÉTS?

RockÉTS est un club universitaire scientifique ayant pour objectifs de concevoir, construire et lancer des fusées haute puissance dans le cadre d’une compétition internationale appelée IREC (Intercollegiate Rocket Engineering Competition) se déroulant à chaque mois de juin dans le désert de l’Utah. RockÉTS y participe depuis sa fondation soit depuis l’édition de 2013 (Le club ayant été fondé en 2012). Un des autres objectifs de RockÉTS est de promouvoir les sciences spatiales auprès de tous et spécialement auprès des jeunes afin d’encourager la relève dans le domaine aérospatiale et aéronautique. Pour ce faire, le club participe à plusieurs événements (Tremblant sous les étoiles, lancements de fusées amateurs), fait des présentations auprès des jeunes du primaire et accueille même des étudiants du primaire et du secondaire dans notre établissement afin de leur montrer l’environnement dans lequel nous évoluons ainsi que pour leur fournir des informations sur notre projet.
Finalement, RockÉTS a pour objectifs à long terme d’être la première université québécoise à lancer dans l’espace. Chaque année nous développons de nouvelles technologies comme un système de parachute, un moteur de fusée, des systèmes électroniques avancés, etc. afin d’atteindre de nouveaux sommets.

Quel est ton rôle dans le projet?

Je fais partie de RockÉTS depuis septembre 2013. À cette «époque», j’avais entrepris un baccalauréat à l’UQAM en communication. Le club éprouvait certaine difficultés quant à la gestion, à l’organisation d’évènement et à la communication. Je souhaitais leur apporter mon expertise. Finalement, à force de fréquenter l’ÉTS, j’ai réalisé que les communications ne m’intéressaient pas et que le génie m’attirait énormément. J’ai tout délaissé et me suis inscrite au cursus afin d’entreprendre mon cheminement actuel. J’ai exercé plusieurs tâches dans RockÉTS : 

  • Fabrication de tubes en matériaux composites
  • Assemblage des parachutes
  • Directrice du département de communication du club 
  • Esthétique des fusées
  • Gestions et recrutement des membres
  • Graphisme 
  • Recherche de partenaires
  • Rédaction en tout genre (rapports, articles, lettres d’informations en anglais et en français) Organisation d’évènement : conférences, activités de financement, dévoilement des fusées. 
  • Promotion du club, des sciences, des activités, etc. 
  • Photographie et vidéo 
  • Gestion médias sociaux, courriel, site web Outre le club, je suis également animatrice à la vie étudiante. 

Mon rôle est d’organiser des activités pour tous les étudiants (de tous les cycles), l’accueil d’étudiants internationaux : le tout en étant dynamique et en démontrant que les études en ingénierie peuvent aussi être divertissantes!  Bref il n’y a pas de temps mort pour moi!

Inscris-toi à Academos pour vivre ta vie Pas de temps mort! (et courir la chance de gagner de nombreux prix).

aca-admin: