X
    Categories: MétiersTrucs & astuces

9 trucs simples pour bâtir un CV de fou

Je me souviens encore de mon premier CV. C’était une belle page de texte écrit en Times New Roman et étalant mes nombreuses expériences : obtention d’un glorieux diplôme de gardienne avertie, implication à l’École de danse d’Abitibi-Ouest comme danseuse hip-hop et récipiendaire d’un méritas pour mes bons résultats en anglais de première secondaire.

Avoue que ça avait pas mal d’impact!

Dieu merci, au fil des années, mes expériences ont changé et aujourd’hui, je peux dire que je suis bien fière du contenu de mon CV.


Laisse-moi alors te partager quelques conseils très simples pour que tu aies toi aussi beaucoup d’estime pour ce petit bout de papier.

1. Ne dépasse pas deux pages!

C’est la règle numéro un et elle est très importante. Sois concis. Choisis l’information la plus pertinente et délaisse ce qui date de l’âge de pierre. Si tu viens de terminer ton baccalauréat, évite par exemple de souligner que tu as gardé ta nièce pendant tout l’été de 2006. Même si ta nièce est comparable à Godzilla, ton employeur s’en fout.

 2. Sois créatif : ose les couleurs!

Qui a dit que le contenu de ton CV devait absolument être rédigé en noir et couché sur du papier blanc? Prends quelques minutes pour choisir une couleur accent qui s’agence avec ta personnalité ou tes intérêts et intègre-la à ta mise en page. C’est une bonne façon de briller par ton dynamisme et ton côté novateur. Évite par contre tout ce qui fait mal aux yeux et essaie de demeurer dans la sobriété. Voici quelques exemples de gens qui ont repoussé l’art du CV à un autre niveau.

Mais pas trop…

3. Utilise un autre logiciel que Word.

Sur cet aspect, les opinions diffèrent. Or, j’ai pour mon dire que pour bien des métiers, sortir des sentiers battus est assurément un avantage. Pourquoi ne pas explorer un logiciel spécialisé pour construire ton CV? Connais-tu InDesign ou Photoshop? Ose les pictogrammes, les formes et les arrière-plans. Par contre, assure-toi de sauvegarder la version finale dans un format pouvant être téléchargé par tout le monde (PDF ftw). Sois également conscient du type d’emploi pour lequel tu appliqueras. Si un CV plus sobre ferait selon toi mieux l’affaire, use de gros bon sens et fais-toi confiance.

4. Opte pour une police agréable et facile à lire.

C’est bien d’être créatif, mais de grâce, sois un peu conservateur dans ton choix de police. Opte pour quelque chose de sobre et pour un style facile à lire par tous. Les polices avec empattement se lisent beaucoup mieux ;).

Et oublie Comic Sans Ms, s’il te plaît…

5. Mets ton nom bien en évidence.

La première chose que les gens liront sur ton CV, c’est ton nom. Sois donc fier de qui tu es! Ose! Prends une police taille 173 s’il le faut (ok, non, pas si grosse), mais assure-toi que les gens qui feront le tri ne passeront pas à côté du beau nom que tes parents t’ont donné.

 6. Choisis un ordre de présentation hors du commun.

La plupart des spécialistes s’entendent sur l’ordre habituel dans lequel les informations doivent apparaître. La présentation classique, lisible de haut en bas, ressemble à quelque chose du genre : coordonnées, études, compétences, expériences de travail, bénévolat, réalisations et intérêts. Or, rien ne t’empêche de mettre en valeur ce qui a le plus d’importance pour toi. Si tes expériences de travail valent à ton avis plus que tes études, mets-les en haut! Assure-toi simplement d’être clair et conséquent en gardant le même type de présentation pour tout. Par exemple, si tu indiques les dates en début de ligne, fais-le pour chacune de tes expériences. Un CV ne devrait pas prendre plus de 5 ou 6 minutes à lire.

7. Inclus des chiffres, pas seulement des mots!

Les sources sont unanimes là-dessus : il est important d’utiliser le pouvoir des nombres pour se vanter. Ainsi, précise l’ampleur de tes mentions d’honneur et de tes récompenses. Spécifie les détails de tes mandats. Par exemple, au lieu d’écrire que tu as gagné une bourse d’excellence pour ton implication sportive, opte pour : « Récipiendaire d’une bourse de 2 000 $ pour souligner mon implication sportive (plus de 30 finalistes). » Là tu risques d’attirer l’attention!

Pour ce qui est de tes expériences, garde la même formule. Par exemple : « Gestion d’un budget de plus de 15 000 $ pour planifier 3 événements étudiants d’envergure. » Des chiffres, ça parle.

8. Soigne la qualité de ton français.

On ne le dira jamais assez. Un CV bourré de fautes, ce n’est pas gagnant. Mais à l’ère du traitement de texte, il n’y a pas seulement les erreurs de français qui comptent. En effet, les bourdes typographiques doivent aussi être évitées. Fais attention aux espaces insécables, aux espaces avant ou après les signes de ponctuation, aux majuscules, etc. Au besoin, demande à quelqu’un qui connaît bien les rouages de la langue française de te relire.

9. Cible des intérêts originaux.

Tu aimes les voyages, la musique et le jogging? Pardonne ma franchise, mais ce n’est pas ça qui va te faire sortir du lot! Et si tu précisais? « Je me passionne pour le café équitable, les Colons de Catane, la musique classique et le bikram yoga. » Avoue qu’avec ça, tu vas te démarquer! 😉

Finalement, pour l’avoir vécu, je te suggère aussi de mettre ton CV à jour régulièrement, car on ne sait jamais quelle occasion peut se présenter. Si en plus de devoir te préparer pour un test d’aptitude et rédiger une longue lettre de motivation, tu dois déployer beaucoup d’effort pour actualiser ton CV, tu risqueras de bâcler le travail. Aussi, n’aie pas peur d’oser. Un de mes anciens camarades d’université a bâti son curriculum vitae sur Instagram, en intégrant des photos significatives pour illustrer ses expériences. Une autre a utilisé des bouteilles de boisson pétillante pour se vendre. On a aussi vu des CV fait dans des passeports ou même sur des cartes à gratter. Cool, n’est-ce pas?

Et toi, qu’est-ce qui fera que ton CV sera aussi sua’coche que toi ? 😀

Jérémy Leith: