Blogue Academos

Le personnel de demain, y pensez-vous?

 
 

Un texte écrit par Catherine Landry-Larue, agente régionale dans les Laurentides et Lanaudière

Le problème de la relève devient de plus en plus accentué, et ce, dans la plupart des domaines, c’est indéniable!  Le phénomène est d’une telle ampleur, que la Fédération des chambres de commerce du Québec  estimait en 2008 que près de 84 % des entreprises du Québec ressentiront incessamment les effets de la pénurie de main-d’œuvre.

Les industries des Laurentides seront d’ailleurs particulièrement touchées. Les emplois issus des secteurs : récréotouristiques, de la santé, de l’éducation, des services communautaires et de l’administration publique constituent une proportion importante des travailleurs de la région. Ils seront affectés de manière plus significative par le manque de travailleurs qualifiés.

Actuellement, cette problématique s’alourdit : les perspectives du vieillissement de la population active et la croissance démographique sont fracassantes. Également, malgré de nombreuses initiatives mises en place pour faire face au décrochage scolaire, celui-ci perdure toujours.

L’avenir de nos entreprises passe donc nécessairement par la préparation des futurs travailleurs. Que ce soit par une formation de niveau professionnel, technique ou universitaire, il est pertinent et important de fournir une source d’inspiration aux élèves et de les accompagner dans leur choix de carrière, considérant que ces facteurs sont intimement lié à la persévérance scolaire.

Le cyberme

nasal polyps treatment

ntorat est un outil puissant en ce sens. C’est un concept fort simple en soi; permettre des échanges par courriel entre des professionnels de tous les domaines et des élèves qui cherchent à faire un choix éclairé dans leur quête vers le marché du travail. Le tout se fait sur une plateforme web tout à fait sécurisée et la démarche est encadrée en collaboration avec les institutions d’enseignement.

De cette manière, on invite les jeunes à se familiariser davantage avec les métiers qui les intéressent ou à découvrir des professions. Les cybermentors peuvent ainsi leur transmettre la passion pour le métier,  tout en offrant une perspective juste et réaliste l’emploi.

Comme le profil de la relève entrepreneuriale n’est guère plus assurée, considérant que près de 55 000 entrepreneurs devraient délaisser leur entreprise d’ici 2018, il est nécessaire de stimuler les jeunes à se lancer en affaires. Entretenir la culture du mentorat par le cybermentorat devient, encore une fois, une formule intéressante pour doter les jeunes de ressources d’accompagnement dans le transfert ou la création d’entreprise. Academos soutien d’ailleurs les étudiants de 5e secondaire, inscrit dans les cours de Sensibilisation à l’entrepreneuriat, en leur permettant d’échanger sur expérience d’entrepreneur.

Impliquez-vous et interpellez les jeunes à découvrir vers votre secteur d’activité. Tous les individus désireux d’inspirer la relève en répondant à quelques courriel peuvent s’inscrire sur : www.academos.qc.ca . Quelques minutes suffisent pour changer une vie!

zp8497586rq
       
Cette entrée a été publiée dans Dans les régions, Mentorat / Cybermentorat, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.